RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT

RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT

REVOLUTION-AlTM

LA ROUE DU FUTUR EST DÉJÀ ACCESSIBLE

Il y a cinq ans, l’équipe du Centre de recherche et de développement Arvida (CRDA) de Rio Tinto se voyait offrir un défi de taille : celui de concevoir un alliage d’aluminium aux propriétés mécaniques uniques, destiné à la fabrication de jantes d’automobiles. Dans un marché qui ne cesse d’évoluer en fonction d’impératifs environnementaux, cette roue révolutionnaire devait être à la fois plus légère et plus résistante, assurer une manœuvrabilité inédite et contribuer à la réduction de consommation d’essence. Ainsi fut créé l’alliage Revolution-Al.


C’est finalement en 2019 que le CRDA a dévoilé le fruit de son labeur. Réponse éloquente à une demande des grands manufacturiers, la roue conceptualisée à  Arvida se distingue avec une résistance de 15 à 20 % plus grande que celle de la roue traditionnelle, malgré un poids allégé de 7 % . Qui plus est, cette jante garantit une durabilité accrue des pneus et une performance de conduite inégalée .

Afin de réduire les coûts, la roue devait pouvoir être produite à grande échelle dans les usines existantes, sans ajout d’équipements susceptibles de refroidir l’enthousiasme des clients potentiels. En ce sens, non seulement l’alliage Revolution-Al peut être modelé dans les installations actuelles des manufacturiers, mais il permet également une production plus rapide et plus facilement recyclable qu’un alliage d’aluminium conventionnel.

Tel que mentionné par le directeur technique Jerome Fourmann, lors du dévoilement de l’alliage Revolution-Al, le poids d’une roue est une variable incontournable dans l’équation de l’efficacité énergétique. Une jante plus légère nécessitera en effet beaucoup moins de puissance au départ. Or, aujourd’hui, chaque menu détail est pris en compte lorsqu’il est question de réduire les émissions de gaz à effet de, surtout dans l’industrie de l’automobile.

Des partenaires issus de cette filière ont d’ailleurs contribué activement aux efforts des chercheurs du CRDA, et ce, dans l’optique d’offrir un produit qui surpasserait les attentes initiales . Une première commande a d’ailleurs été enregistrée en septembre 2019.

Chez Rio Tinto, l’avènement de l’alliage Revolution-Al pour les jantes d’automobiles n’est que le premier chapitre d’une longue et prospère aventure. La multinationale souhaite ainsi voir son nouveau produit utilisé dans la fabrication d’autres pièces d’automobiles, tels les châssis et les composantes de suspension.

Un nouvel alliage, une nouvelle façon de faire les choses. Avec Revolution-Al, le Centre de recherche et de développement Arvida a démontré une fois de plus qu’il est possible de déplacer des montagnes lorsqu’on mise sur une équipe d’experts motivés par les défis que tous jugent insurmontables.


La rédaction du magazine Al13 – Marc St-Hilaire

Retour